Ancien bâtiment du musée extérieur
Vous êtes ici: FR » À propos du musée » Historique 

Historique

Au milieu du 19e siècle, les découvertes archéologiques dans la région étaient gérées par la Société Royale d’Histoire et d’Antiquité de Tongres. Avec le soutien de l’administration provinciale, la société se livrait aussi à des fouilles archéologiques. A partir de 1854, les pièces étaient exposées au public en divers endroits de la ville. Jusqu’à la fin du 20e siècle, la Société fît régulièrement l’acquisition de nouvelles collections appartenant souvent à des particuliers qui faisaient eux-mêmes des fouilles. La collection trouva en 1937 un lieu fixe au Musée Provincial construit au Béguinage de Hasselt.

La première initiative muséale digne de ce nom fut lancée en 1954. Les principales pièces trouvées lors de fouilles dans la région furent rassemblées et exposées au Musée Provincial Gallo-romain de Tongres. La collection continua à s’étendre, notamment grâce aux fouilles du Service National des Fouilles et du service extérieur d’archéologie du musée et à de nombreux dons. Le musée exposait les objets selon une présentation classique et organisait aussi parfois des expositions temporaires. Le nombre de visiteurs augmenta progressivement, jusqu’à 20.000 par an. Le musée devint pour les écoles un précieux outil pédagogique.

Au début des années 1990, la députation permanente décida d’investir dans un nouveau bâtiment et une nouvelle approche de sa politique muséale. Le musée ‘nouveau style’ ouvrit ses portes en 1994. La présentation contemporaine de la collection, le fonctionnement éducatif structuré du musée et sa politique d’expositions grand public le rendirent encore plus populaire. La collection s’enrichissait en permanence. Il suffit de songer au dépôt de haches en bronze de Heppeneert, au dépôt d’or celte avec torque de Beringen et au trésor monétaire d’Ambiorix, avec notamment des monnaies en or des Eburons.

Assez vite, le nouveau musée devint la victime de son propre succès. Près de 150.000 personnes visitèrent l’exposition ‘Les Néandertaliens en Europe’ (2004-2005). Les salles d’exposition et les salles à vocation pédagogique ne suffisaient plus pour absorber dans des conditions optimales cet afflux de visiteurs. La députation permanente donna donc en 2000 le feu vert à une nouvelle extension du musée. Le financement du projet fut bouclé en 2004 et le dossier de construction lancé en 2006. Le musée se donnait ainsi toutes les chances de devenir un des plus grands musées archéologiques d’Europe.

 



Le musée en 1954


Le musée en 1994


Rénovation du musée en 2006